Mesurer le carbone dans la nature nous aide à comprendre et à améliorer le rôle des écosystèmes dans l’atténuation de la crise climatique.

 

Le deuxième Défi techno du WWF-Canada – le Défi techno nature x carbone – veut faciliter l’identification des écosystèmes riches en carbone qui ont besoin de protection et comprendre les impacts de la restauration et des changements de gestion en soutenant des technologies et des approches innovantes pour mesurer le carbone dans la nature.

 

 

Appel aux innovateur.rice.s! Nous recherchons des technologies innovantes, peu couteuses et accessibles pour mesurer le carbone dans la nature. Parlez-nous de votre idée!

© Shutterstock

An icon of a tree with animated branches
POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE MESURER LE CARBONE DANS LA NATURE?

Le Canada est confronté à la crise du climat et de la perte de biodiversité. Un tiers des émissions globales de gaz à effet de serre (GES) est issu de la destruction des arbres, du couvert végétal du sol, des tourbières, ainsi que des écosystèmes côtiers. En protégeant les écosystèmes riches en carbone existants et en restaurant les habitats qui absorbent encore davantage de carbone, nous pouvons atténuer les dérèglements climatiques tout en permettant à la biodiversité de s’épanouir.

La protection et la restauration d’éléments naturels qui emmagasinent le carbone peut aussi prendre le nom de « solutions climatiques basées sur la nature » (SCBN). Parallèlement à une décarbonisation rapide, ces actions jouent un rôle important dans l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050. Mais pour nous assurer d’atteindre ces cibles, nous devons aussi pouvoir mesurer la quantité de carbone séquestré par la nature au fil du temps. Diverses approches existent déjà pour mesurer le carbone, mais elles fournissent souvent des données incomplètes, sont coûteuses et/ou demandent beaucoup d’efforts en temps et en travail.

Le défi est soutenu par Techno nature RBC, partenaire fondateur, et Microsoft, commanditaire technologique national.

 

Microsoft-logo

© Living Lakes Canada / WWF-Canada

A small line graphic
LES FAITS

Ce que nous savons à propos de l’eau douce du Canada

Les activités humaines créent une pression sur les bassins versants du Canada, et le manque de données claires et en libre accès sur l’eau douce implique que nous n’avons qu’un faible niveau de connaissances quant aux effets que posent ces activités sur la santé des bassins versants. Ces données et ces connaissances deviendront de plus en plus importantes pour la prise de décisions dans un monde en grands bouleversements..

En 2017, WWF-Canada a effectué la toute première évaluation nationale des bassins versants du Canada. Nous avons examiné quatre indicateurs de l’état de santé des bassins versants et sept indicateurs des menaces qui les guettent afin d’attribuer un résultat global à chacun. Lorsqu’il n’y avait pas assez de données à notre disposition pour un bassin versant, celui-ci était simplement coté « données insuffisantes ».

techline_blue
APERÇU DE L’ÉTAT DE SANTÉ DE L’EAU
facts-data-defficient-icon
110/167

Nous ne disposons pas de données suffisantes pour 110 des 167 bassins versants.

facts-flow-scor

37

37 bassins versants ne répondent pas aux critères de « bon » débit.

facts-water-quality

42

42 bassins versants ont obtenu un résultat « moyen » ou plus faible pour la qualité de l’eau.

facts-macro-invertebrates

112

Nous ne disposons pas de données suffisantes pour 112 bassins versants au sujet des macroinvertébrés benthiques.

facts-habitat-loss

53/167

167 bassins versants font face à des menaces élevées ou très élevées. La pollution, la fragmentation des habitats et la perte d’habitats sont les plus courantes

facts-climate-change

126

 bassins versants font face à des menaces moyennes ou élevées liées aux changements climatiques

A small line graphic

126 bassins versants font face à des menaces moyennes ou élevées liées aux changements climatiques.

A small line graphic
LE DÉFI

Le WWF-Canada est à la recherche de technologies innovantes, peu couteuses et accessibles (matérielles et/ou logicielles) pour soutenir la mesure du carbone par les communautés de partout au pays dans le cadre des solutions climatiques basées sur la nature.

CATÉGORIES DU DÉFI

© Shutterstock

 

 

Le carbone est stocké différemment dans les divers écosystèmes. Ainsi, les outils et les techniques utilisés pour mesurer le carbone dans la nature prendront une forme différente selon le système étudié. Le WWF-Canada acceptera les technologies qui mesurent le carbone dans les écosystèmes terrestres et côtiers. Les catégories sont :

La biomasse

Dans cette catégorie, nous recherchons des solutions technologiques qui peuvent mesurer les taux de carbone dans la biomasse ou la végétation. Les réservoirs de carbone dans la biomasse se situent tant au-dessus que dans le sol. Dans le cas d’un arbre, le tronc, les branches et les feuilles sont de la biomasse aérienne. Les racines vivantes forment quant à elles la biomasse souterraine (ou racinaire). Dans les écosystèmes côtiers, cela pourrait être les feuilles et les racines des zostères. À l’échelle planétaire, la biomasse des plantes a un réservoir de carbone estimé de 450 Pg – c’est neuf fois le total annuel des émissions mondiales. Les réservoirs de carbone dans la biomasse sont généralement dans un état continuel de flux à cause des impacts naturels et humains comme les incendies de forêt, la récolte et les changements dans l’utilisation du territoire.

© WWF-Canada / Noah Cole

A small line graphic
Énoncé 1

Communautés urbaines et eau douce

Comment pouvons-nous réduire les impacts des communautés urbaines sur l’eau douce de façon à assurer le bien-être des gens et la santé de la nature?

Le problème

Plus de 80 % des Canadien.ne.s vivent dans les villes. Cela crée une pression importante sur les bassins versants en milieu urbain. La croissance de l’urbanisation entraîne de la pollution, la fragmentation d’habitats, voire la perte de ceux-ci. Les pressions causées par les changements climatiques exacerbent encore plus une situation déjà difficile.

© Frank Parhizgar / WWF-Canada

Voici quelques exemples de ces menaces :
Pollution

La Toronto and Region Conservation Authority a établi une corrélation directe entre la qualité de l’eau et l’urbanisation. L’organisme a constaté que les principaux facteurs de la mauvaise qualité de l’eau sont des polluants de source non ponctuelle, comme des nutriments, des pesticides et des produits chimiques utilisés pour traiter des résidences, des jardins et des routes, qui aboutissent dans les rivières et les lacs par l’écoulement sur les pelouses, les conduites d’égout et le ruissellement direct. Des polluants de source ponctuelle sont également en cause, notamment les déversements industriels et les rejets d’égouts.

© Graeme Stewart-Robertson

Changements climatiques et pertes d’habitats

Les graves inondations récentes dans des villes comme Ottawa, Montréal, Toronto et Calgary, et le long du fleuve St-Jean, au Nouveau-Brunswick, sont liées à la croissance des menaces et de l’urbanisation. Les villes sont souvent construites d’une façon qui détruit les zones tampons des plaines inondables près de plans d’eau importants, en remplaçant les habitats par des surfaces imperméables, ce qui entraîne l’écoulement ou l’accumulation de l’eau plutôt que son absorption par le sol. Ces conditions qui résultent d’une mauvaise planification augmentent les risques d’inondation. Puisque les événements de précipitations extrêmes sont de plus en plus fréquents, les inondations seront de plus en plus courantes et de plus en plus graves.

© iStock / Christophe Ledent / WWF-Canada

Fragmentation des habitats

La fragmentation des habitats peut avoir des conséquences majeures pour les espèces. Par exemple, la population de saumon quinnat de l'Okanagan, qui était historiquement assez nombreuse pour répondre aux besoins alimentaires et commerciaux régionaux des Premières Nations, a été classée en voie de disparition par le COSEPAC en 2017. La fragmentation de l'habitat causée par la construction de barrages le long de leur voie de migration est l’un des facteurs déterminant de son déclin.

Avez-vous une solution fondée sur la technologie pour réduire les impacts des communautés urbaines sur nos réserves d’eau douce de façon à assurer le bien-être des gens et la santé de la nature? Inscrivez-vous au Défi techno Génération H2O dès aujourd’hui.

Les sols

Dans cette catégorie, nous recherchons des solutions technologiques qui peuvent mesurer les taux de carbone dans les sols. Au niveau mondial, les sols stockent trois fois plus de carbone que les réservoirs de carbone végétaux, et ce dans le premier mètre seulement. Toutefois, il y a une grande variabilité entre les habitats où nous nous attendons à voir de hauts taux de carbone organique du sol (COS) (dans les tourbières et les marais salés, par exemple) et ceux où nous nous attendons à voir, en comparaison, de bas taux de COS (les terres agricoles, par exemple).

© Ghost Watershed Alliance Society

A small line graphic
Énoncé 2

Données insuffisantes sur les réserves d’eau douce.

Comment pouvons-nous révolutionner notre façon de recueillir des données sur l’eau afin de favoriser la prise de décisions éclairées?

Le problème

Le manque de données sur l’eau au Canada pose un problème majeur pour la prise de décisions clés relatives à la conservation et à la gestion d’une ressource naturelle importante.

Selon notre Rapport sur les bassins versants de 2017, nous ne disposons pas de données suffisantes pour bien mesurer l’état de santé de 110 des 167 bassins versants. Lorsqu’une surveillance est exercée, les données sont souvent inaccessibles parce qu’elles font l’objet d’une propriété exclusive ou qu’elles se présentent dans un format incorrect pour que nous en fassions l’analyse ou que nous les utilisions.

Cela crée un système où les décideurs ne disposent pas de l’information adéquate pour faire des choix éclairés. Sans planification de base ni de données en temps réel, nous ne pouvons garantir la santé de notre eau maintenant ni dans l’avenir.

Nous avons déjà pris des mesures à la lumière des conclusions des Rapports sur les bassins versants, notamment par l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs et de technologies de surveillance de pointe comme l’ADN environnemental, mais il y a encore beaucoup à faire.

Avez-vous une solution fondée sur la technologie pour révolutionner notre façon de recueillir des données sur l’eau afin de favoriser la prise de décisions éclairées? Inscrivez-vous au Défi techno Génération H2O dès aujourd’hui.

Les écosystèmes

Dans cette catégorie, nous recherchons des solutions technologiques qui peuvent évaluer la valeur de stockage et/ou de séquestration du carbone dans la biomasse et les sols d’un écosystème donné. En mesurant ces deux critères, nous pouvons développer une évaluation plus détaillée de la valeur de stockage du carbone dans l’écosystème entier.

© Ghost Watershed Alliance Society

A small line graphic
Énoncé 2

Données insuffisantes sur les réserves d’eau douce.

Comment pouvons-nous révolutionner notre façon de recueillir des données sur l’eau afin de favoriser la prise de décisions éclairées?

Le problème

Le manque de données sur l’eau au Canada pose un problème majeur pour la prise de décisions clés relatives à la conservation et à la gestion d’une ressource naturelle importante.

Selon notre Rapport sur les bassins versants de 2017, nous ne disposons pas de données suffisantes pour bien mesurer l’état de santé de 110 des 167 bassins versants. Lorsqu’une surveillance est exercée, les données sont souvent inaccessibles parce qu’elles font l’objet d’une propriété exclusive ou qu’elles se présentent dans un format incorrect pour que nous en fassions l’analyse ou que nous les utilisions.

Cela crée un système où les décideurs ne disposent pas de l’information adéquate pour faire des choix éclairés. Sans planification de base ni de données en temps réel, nous ne pouvons garantir la santé de notre eau maintenant ni dans l’avenir.

Nous avons déjà pris des mesures à la lumière des conclusions des Rapports sur les bassins versants, notamment par l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs et de technologies de surveillance de pointe comme l’ADN environnemental, mais il y a encore beaucoup à faire.

Avez-vous une solution fondée sur la technologie pour révolutionner notre façon de recueillir des données sur l’eau afin de favoriser la prise de décisions éclairées? Inscrivez-vous au Défi techno Génération H2O dès aujourd’hui.

METTEZ VOTRE TECHNOLOGIE DE MESURE DU CARBONE À L’ŒUVRE AVEC LE WWF-CANADA

 

Jusqu’à cinq (5) finalistes du Défi techno nature x carbone auront l’occasion de tester leur solution technologique sur le terrain avec les communautés qui mettent déjà en œuvre des projets de solutions climatiques basées sur la nature. Les ensembles de récompenses sont conçus pour aider à augmenter la portée des technologies.

A small line graphic

LES PRIX

FINALISTES

 

Chaque finaliste recevra :

L’ACCÈS AU PROGRAMME MONDIAL D’ENTREPRENEURIAT SOCIAL DE MICROSOFT*

UNE OCCASION D’ACCOMPAGNEMENT PAR DES CADRES DE MICROSOFT CANADA
$
UNE SUBVENTION DE 25 000 $ POUR SOUTENIR SA PARTICIPATION À LA PHASE DE VALIDATION

* Sous réserve d’admissibilité au programme

© iStock / wildnerdpix / WWF-Canada

A small line graphic
LES PRIX

Finalistes

Une subvention de 25 000 $

Les finalistes du Défi techno nature x carbone recevront chacun.e une subvention de 25 000 $ pour leur permettre de participer à la phase de validation.

 

Programme mondial d’entrepreneuriat social de Microsoft

Le Programme mondial d’entrepreneuriat social de Microsoft soutient les entreprises en démarrage ayant un impact social avec sa technologie, son réseau et son expertise afin qu’elles puissent se concentrer sur la concrétisation de leurs grandes idées et rendre le monde meilleur.

« Chez Microsoft, nous nous demandons comment nous pouvons aider les entreprises à mission sociale, celles qui mesurent leur succès non seulement par le profit qu’elles génèrent, mais aussi par le bien qu’elles apportent. Nous savons que la combinaison de la technologie et d’un objectif est puissante et qu’elle nous élève tou.te.s, et notre objectif est de fournir aux entrepreneur.se.s sociaux.ales les meilleures technologies pour créer le changement. » - Jean-Phillipe Courtois, Microsoft Corporation

Le programme est à la recherche d’organisations commerciales et non commerciales, ainsi que d’entreprises en démarrage dont le principale produit et/ou service contribue à l’atteinte d’au moins un des Objectifs de développement durable des Nations Unies..​

Votre participation au Défi techno nature x carbone vous offrira l’occasion d’être admis.e au Programme mondial d’entrepreneuriat social de Microsoft.

Les participant.e.s pourront recevoir :

  • Jusqu’à 120 000 $ en crédits Azure
  • Un abonnement à Visual Studio, Office 365, Dynamics et à GitHub Enterprise
  • Du soutien Azure professionnel et l’accès à des ingénieur.e.s
  • Du développement/des échanges communautaires
  • Un soutien à la mise en marché qui comprend un accès à des ressources conçues pour accélérer votre mise en marché, générer des percées et faire croitre vos affaires.

En savoir plus ici. Veuillez noter que cette page Internet n’est disponible qu’en anglais : https://blogs.microsoft.com/blog/2020/02/21/creating-a-world-of-good-microsoft-launches-the-global-social-entrepreneurship-program/

 

Mentorat au leadership de Microsoft Canada

Les finalistes du Défi techno nature x carbone pourront aussi bénéficier de mentorat entrepreneurial de membres participant.e.s de l’équipe de direction de Microsoft Canada pour les aider à faire avancer leurs projets. Les finalistes auront accès à du mentorat particulier avec des directeur.rice.s de chez Microsoft pour des conseils généraux et de l’orientation sur leur stratégie de mise en marché respective. Les dates et les heures restent à confirmer.

Exemples des postes de direction impliqués : direction financière, direction des exploitations, direction marketing, direction des communications et des relations publiques, direction des ressources humaines.

LAURÉAT.E.S DU DÉFI

 

Chaque lauréat.e du Défi recevra :

UN CONTRAT D’UNE VALEUR ALLANT JUSQU’À
$
UNE IMPLICATION CONTINUE AVEC LE PERSONNEL DU WWF-CANADA

© iStock / wildnerdpix / WWF-Canada

An icon of a tree with animated branches
LES PRIX

Lauréat.e.s

Un contrat d’une valeur allant jusqu’à 100 000 $

Les lauréat.e.s recevront chacun.e un contrat d’une valeur allant jusqu’à 100 000 $ pour mettre en œuvre leur technologie sur le terrain, avec le WWF-Canada et nos partenaires de conservation, pour un projet de solutions climatiques basées sur la nature. Le projet et les partenaires seront confirmés selon la nature de la technologie développée par les lauréat.e.s.

 

Une implication continue avec le personnel du WWF-Canada

Le WWF-Canada s’engage à aider les lauréat.e.s du Défi techno nature x carbone à avoir un impact avec leur technologie. Le cas échéant, le WWF-Canada fera appel à ses réseaux pour ouvrir des portes aux lauréat.e.s.

© Shutterstock

 

 

techline_white
COMMENT FONCTIONNE LE DÉFI?
  • Sep 16, 2019

    Inscription et série estivale

    juin 2021 – aout 2021

    • Joignez-vous à nous durant les webinaires interactifs et les sessions de questions, lisez nos blogues et ayez la chance d’interagir avec des expert.e.s et le personnel du WWF-Canada
    • Inscrivez-vous au Pôle techno Planète vivante pour rester au courant
  • Sep 16, 2019

    Dépôt des propositions

    septembre 2021 – novembre 2021

    • Déposez votre proposition dès le 7 septembre
    • Contactez des expert.e.s du WWF-Canada pour des conseils sur votre proposition
  • Sep 11, 2019

    Étude des propositions

    novembre 2021 – décembre 2021

    • Notre équipe d’expert.e.s étudiera les propositions et invitera les candidat.e.s sélectionné.e.s à participer à la semaine de présentation
  • Sep 11, 2019

    Semaine de présentation

    17 au 21 janvier 2022

    • Les candidat.e.s sélectionné.e.s présenteront devant un panel d’expert.e.s pour déterminer qui seront les finalistes
  • Sep 11, 2019

    Annonce des finalistes

    mars 2022

    • Jusqu’à cinq finalistes recevront une subvention de 25 000 $ chacun.e et seront invité.e.s à participer à la phase de validation
  • Sep 11, 2019

    Phase de validation

    avril 2022 – mars 2023

    • Les finalistes disposeront d’un an pour tester et valider leur technologie sur le terrain. Leurs données de validation seront exigées pour étude.
  • May 11, 2021

    Étude finale et sélection des lauréat.e.s

    avril 2023 – mai 2023

    • Étude des données de validation et annonce d’un maximum de trois (3) lauréat.e.s
A small line graphic
ADMISSIBILITÉ

Nous sommes à la recherche d’universitaires, de scientifiques, d’ingénieur.e.s, d’entrepreneur.se.s et d’inventeur.rice.s.

Le Défi sera ouvert aux participant.e.s du Canada et d’âge majeur. Sont admissibles :

    • Les organisations à but non lucratif enregistrées
    • Les organisations de bienfaisance enregistrées
    • universitaires officiellement affiliés à un établissement postsecondaire accrédité,
    • Les coopératives à but non lucratif
    • Les entités à but lucratif
    • Le secteur public
    • Les collaborations (projets de plus d’une organisation ayant la même forme juridique)
    • Les collaborations plurisectorielles (projets de plus d’une organisation ayant différentes formes juridiques)

© iStock / wildnerdpix / WWF-Canada

A small line graphic
DÉFI TECHNO GÉNÉRATION H2O

FOIRE AUX QUESTIONS

À propos
1. Quels sont les objectifs du Défi techno Génération H2O?

Le WWF-Canada est à la recherche d’idées ambitieuses et novatrices axées sur le changement, afin de réaliser sa vision : que toutes les réserves d’eau douce du Canada soient en bonne santé. Nos Rapports sur les bassins versants ont identifié deux problèmes prioritaires pour l’eau douce au Canada : les menaces importantes pour les bassins versants en milieu urbain et les lacunes en matière de données à l’échelle du pays. Il est maintenant temps d’aller au-delà des simples bonnes idées et de trouver des solutions concrètes qui auront une incidence importante sur nos réserves d’eau.

Nous recherchons des solutions fondées sur la technologie, qui utilisent des moyens matériels ou logiciels afin d’obtenir des résultats positifs en matière de conservation de l’eau (les solutions peuvent porter sur l’un des énoncés de problèmes, ou sur les deux).

  1. Comment pouvons-nous réduire les impacts des communautés urbaines sur l’eau douce, de façon à assurer le bien-être des gens et la santé de la nature?
  2. Comment pouvons-nous révolutionner notre façon de recueillir des données sur l’eau afin de favoriser la prise de décisions éclairées?

En offrant aux gagnant.e.s du Défi un soutien financier sous forme de subvention, notre objectif est que ces technologies soient éventuellement utilisées à grande échelle afin d’améliorer le contenu figurant dans nos Rapports sur les bassins versants.

Comment mon projet sera-t-il évalué?

Notre comité d’examen est composé d’expert.e.s des milieux de la conservation et de l’innovation. Après une sélection initiale fondée sur la faisabilité, les projets seront évalués en fonction des critères suivants :

  • Conformité aux objectifs du WWF-Canada;
  • Responsabilité écologique et sociale;
  • Impact sur la santé de l’eau douce ou sur les données;
  • Évolutivité de la solution;
  • Faisabilité de la mise en œuvre de la solution;
  • Caractère novateur de la technologie ou de la méthode proposée;
  • Ouverture et accessibilité de la solution, y compris le partage des connaissances et des apprentissages clés.
3. Le Défi techno Génération H2O est-il offert en français?

Malheureusement, le Défi n’est pas totalement bilingue. Chaque fois que possible, le contenu est offert en français. Cependant, le processus d’inscription du Profil utilisateur et le formulaire de dépôt de candidature sont offerts uniquement en anglais. Si vous préférez utiliser un formulaire en français pour le dépôt de votre candidature, veuillez communiquer avec nous et nous vous en ferons parvenir un. Si vous êtes sélectionné.e comme finaliste, votre présentation au comité d’examen composé d’expert.e.s doit être faite en anglais.

De plus, l’accélérateur de projets Earth Tech du programme Climate Ventures est donné en anglais. Certains services pourront être offerts en français aux gagnant.e.s tout au long du programme, mais tous les participant.e.s doivent être en mesure de communiquer à l’écrit et à l’oral en anglais. Notre objectif est que les prochains défis du WWF-Canada soient totalement bilingues.

4. Est-ce possible de parler à quelqu'un du WWF-Canada afin d’obtenir de plus amples renseignements sur les Rapports sur les bassins versants ou le Défi techno Génération H2O?

Bien sûr! Si vous avez des questions, envoyez-nous un message et nous vous répondrons.

Dépôt des candidatures
5. Puis-je soumettre plus d’une idée?

Les individus ne peuvent soumettre qu’une seule candidature. Par contre, vous pouvez faire partie de la liste de membres de l'équipe de plusieurs soumissions. Gardez à l'esprit que les récipiendaires devront être disponibles pour participer au programme Climate Ventures : Earth Tech. Il est donc peu probable que deux idées venant de la même personne soient sélectionnées comme récipiendaires de prix.

Ma solution doit-elle aborder les deux énoncés?

Non. Votre solution doit aborder l’un des énoncés de problème. Mais si elle a trait aux deux, c’est super!

7. Innovation et invention

Le terme « innovation » ne veut pas nécessairement dire que vous devez inventer quelque chose de nouveau. Il est possible d’utiliser des technologies existantes de façon nouvelle et novatrice. Pour être admissible au Défi, il n’est pas nécessaire que vous ayez créé un produit tout à fait nouveau (mais si c’est le cas, c’est vraiment bien!). Nous prendrons en considération également les projets fondés sur une nouvelle façon d’utiliser les technologies existantes en vue de régler des enjeux liés à l’eau douce.

8. Qu’entendez-vous par « Les projets doivent être à l’étape de la découverte ou de la validation. »?

Le processus menant à la réalisation d’une idée de départ comprend plusieurs étapes qui peuvent être catégorisées comme suit :

  • Idée de départ : Un.e entrepreneur.e a une idée. Cette étape comprend l’exploration initiale du marché et de la technologie.
  • Découverte : À cette étape, la proposition de valeur du projet est déterminée, les idées sont mises à l’essai, une preuve de concept est établie et les clients potentiels sont identifiés. Cette étape comprend également les premières démarches sur le plan financier.
  • Validation : À cette étape, un modèle d’entreprise est établi, le plus petit produit viable est créé et une vérification de la clientèle est effectuée. Il peut y avoir des premières commandes et une mise à l’essai d’une stratégie de mise en marché.
  • Efficacité : Une dynamique de marché commence à se dessiner à cette étape. Les prévisions sont de plus en plus établies sur des produits livrables immédiatement. Il y a une transition vers l’expansion des ventes, de la mise en marché et de la création de la demande.
  • Expansion : À cette étape finale, le produit et le marché sont validés, la clientèle est en croissance et une équipe de gestion est formée.

Pour notre Défi, nous accordons la priorité aux projets qui se situent aux étapes de la découverte et de la validation. Nous accepterons également les projets à l’étape de l’idée de départ. Cependant, nous rechercherons une preuve d’engagement de la part du.de la responsable du projet ou des membres de l’équipe.

PRIX
9. Suis-je obligé de participer à l’accélérateur de projets Earth Tech du programme Climate Ventures si je gagne le Défi? Puis-je seulement avoir la subvention?

L’objectif du programme est que les technologies présentées dans le cadre du Défi techno Génération H2O soient utilisées à grande échelle afin d’améliorer les notes figurant dans nos Rapports sur les bassins versants. C’est pourquoi la participation à l’accélérateur de projets Earth Tech du programme Climate Ventures par une ou deux personne.s par projet soumis est obligatoire pour avoir droit à la subvention. Les candidat.e.s aux Défi doivent être en mesure de prendre part à l’accélérateur de projets de janvier à juillet 2020.

10. Je n’habite pas à Toronto. Comment puis-je prendre part à l’accélérateur de projets Earth Tech du programme Climate Ventures?

Nous voulons des participant.e.s provenant des quatre coins du pays. Puisqu’il s’agit d’un défi techno, nous aurons recours à la technologie! Les séances de mentorat et d’assistance professionnelle se tiendront par vidéoconférence. Chaque fois que possible, le CSI fera appel à son réseau afin de trouver de l’espace de travail partagé pour les équipes gagnantes de l’extérieur de Toronto. Les frais de déplacement pour la participation sur place à la soirée de démonstration seront couverts pour un ou deux membres de chaque équipe gagnante.

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
11. Est-ce que je conserve tous les droits de mon projet en matière de propriété intellectuelle?

Oui, tous les participants conservent tous les droits, y compris les droits de propriété intellectuelle, pour les projets soumis dans le cadre du Défi techno Génération H2O. N’oubliez pas cependant que, puisque le but de ce défi est de créer des solutions concrètes aux enjeux liés à l’eau au Canada, la nature ouverte et accessible de la solution sera prise en considération au moment de l’évaluation des projets.

A small line graphic
FOIRE AUX QUESTIONS

Lire les réponses aux questions fréquemment posées

techline_ver_small_white
techline_ver_small_white

Questions?

© iStock / wildnerdpix / WWF-Canada

An icon of a tree with animated branches
DÉFI TECHNO NATURE X CARBONE

FAQ

 

Pourquoi concentre-t-on nos efforts sur des technologies utilisables par les communautés?

Nous croyons que la conservation menée par les Autochtones est la façon la plus efficace, la plus équitable et la plus efficiente de préserver la nature. En tant qu’expertes qui gèrent ces terres et ces eaux depuis des temps immémoriaux, les communautés autochtones sont les mieux placées pour mener la mesure et la surveillance continue du carbone sur leurs territoires. Par ailleurs, dans un pays aussi grand et doté de plusieurs régions éloignées comme le Canada, nous devons utiliser tous les outils à notre disposition pour nous assurer d’avoir une compréhension exhaustive de l’état des écosystèmes au pays. La surveillance communautaire, qui comprend les communautés autochtones et non-autochtones, est un de ces outils. En facilitant le développement d’outils utilisables par les communautés, plutôt qu’en laissant les techniques de mesure du carbone dans les mains des grandes institutions, nous renforcerons les capacités et les compétences de mesure et de surveillance continue afin de nous assurer d’obtenir des rapports crédibles et précis sur les bénéfices en matière de carbone tirés des activités d’intendance à travers le temps.

 

Est-ce que ces technologies seront utilisées dans les marchés du carbone et pour vérifier les projets de compensation carbone?

Cela n’est pas l’objectif principal du Défi techno nature x carbone, mais il est possible que les technologies participantes puissent avoir des applications pour les marchés du carbone.

 

Est-ce que les candidatures au Défi techno nature x carbone sont acceptées en français autant qu’en anglais?

Oui, les propositions sont bienvenues dans les deux langues! Si nécessaire, de l’interprétation sera fournie lors de l’étape des présentations.

 

Y aura-t-il au moins un.e finaliste par catégorie?

Pas nécessairement, non. Les catégories sont davantage fournies à titre indicatif, afin d’offrir de l’information sur les types de projets que nous recherchons et nous aider à comparer des projets aussi semblables que possible. Nous sélectionnerons, comme finalistes, les propositions les plus fortes globalement. Cela peut signifier qu'il y aura au moins un projet dans chaque catégorie, mais ce n'est pas une garantie.

 

Est-ce possible de parler à quelqu'un du WWF-Canada afin d’obtenir de plus amples renseignements sur les solutions climatiques basées sur la nature ou sur le Défi techno nature x carbone?

Bien sûr! Si vous avez des questions, communiquez avec nous et nous vous répondrons.

 

Puis-je soumettre plus d’une idée?

Les individus ne peuvent déposer qu’une seule proposition en tant que leader. Par contre, vous pouvez faire partie de la liste des membres de l'équipe de plusieurs propositions.

 

Innovation et invention

Le terme « innovation » ne veut pas nécessairement dire que vous devez inventer quelque chose de nouveau. Il est possible d’utiliser des technologies existantes de façon nouvelle et novatrice. Pour être admissible au Défi, il n’est pas nécessaire que vous ayez créé un produit tout à fait nouveau (mais si c’est le cas, c’est vraiment bien!). Nous prendrons en considération également les projets fondés sur une nouvelle façon d’utiliser des technologies existantes en vue de suivre le stockage et la séquestration du carbone par la nature.

 

Quel niveau de maturité technologique recherchez-vous?

Finalists will be asked to spend a year validating their technology, and final award recipients will be awarded a contract to implement their technology in the field with our conservation partners. As such, we are looking for technologies at readiness levels 4-6. Participants will need to have achieved level 7 by the time the validation phase is over if they are to receive a contract. Learn about technology readiness levels page gouvernementale à ce propos.

 

Suis-je obligé.e de participer au Programme mondial d'entrepreneuriat social de Microsoft?

Les finalistes ne sont pas tenu.e.s de participer au Programme mondial d'entrepreneuriat social de Microsoft, mais nous le leur recommandons fortement. Les entreprises avec lesquelles nous avons déjà travaillé nous ont vanté les mérites de cet encadrement entrepreneurial et la valeur qu’elles en ont retirée.

 

Est-ce que je conserve tous les droits de mon projet en matière de propriété intellectuelle?

Oui, tou.te.s les participant.e.s conservent tous les droits, y compris les droits de propriété intellectuelle, pour les projets soumis dans le cadre du Défi. N’oubliez pas, cependant, que le but de ce défi est de créer des solutions concrètes qui retirent les entraves à la surveillance du carbone; la nature ouverte et accessible de la solution sera prise en considération au moment de l’évaluation des projets.